Merci Éric et tous !

EcoInfo, est né d’un groupe de travail créé à l’initiative de Françoise Berthoud et Eric Drezet, avec l’aide de Joël Marchand. C’était en 2006 au sein du réseau RESINFO.

Au départ de cette aventure, le constat de la croissance énorme de puissance des clusters de calcul et donc de leur consommation énergétique, sur une planète aux ressources limitées. Et puis, le groupe a appris, s’est agrandi et chacune des personnes actives du groupe a apporté sa pierre à la connaissance et à sa diffusion. De l’énergie aux gaz à effet de serre, de l’usage des équipements à l’ensemble de leur cycle de vie, de la pollution à la question des métaux, des effets directs aux impacts indirects et systémiques : le spectre de connaissance s’est élargi grâce à tous ceux qui y consacrent du temps.

Au-delà des connaissances sur la thématique numérique & environnement, EcoInfo, c’est un collectif, des personnes qui ont construit ensemble, qui ont appris ensemble… c’est la principale force d’EcoInfo. Alors chaque personne compte, chacun avec ses potentiels, ses possibles, ses envies. Certains arrivent, certains quittent le collectif.

Cette année, 4 ingénieurs ont quitté EcoInfo, principalement pour des questions de temps disponible. C’est triste parce qu’ils sont au cœur des services EcoInfo. Cet article est destiné à les remercier :

  • Béatrice Montbroussous, parce que sans elle, pas de service EcoDiag (en tous cas pas encore), elle a piloté le groupe de travail avec persévérance, professionnalisme, écoute ! Merci ; c’est Jonathan Schaeffer qui reprend le flambeau.
  • Gabriel Moreau, parce que sans lui, pas de newsletter en 2019. Il a apporté sa bonne humeur, son envie de parler des hommes et des femmes qui font EcoInfo.
  • Carole Charbuillet, parce que Carole a énormément apporté à EcoInfo, depuis de très nombreuses années (10 peut être) sur les analyses de cycle de vie. Avec toute la rigueur scientifique qui la caractérise et sa patience, Carole nous a appris, aidé, enseigné, a participé à l’ouvrage de 2012 et à tous les projets où une expertise ACV était nécessaire. Elle a marqué profondément EcoInfo.
  • Et puis, Éric Drezet, parce que sans Éric, c’est la forme de EcoInfo qui serait différente. Sans Éric, pas de travail approfondi sur la question des métaux, pas ce livre en 2012, pas de dessins illustratifs pour nos articles ou nos présentations. Éric s’est énormément investi sur les critères d’achat dans le marché informatique MatInfo, le suivi des marchés, la réflexion sur les aspects sociaux, les conflits armés. Éric, c’est un bout de l’âme de EcoInfo qui s’en va ! Éric on ne peut pas le remplacer. Merci Éric !

Mais il y a aussi plein de nouveaux qui arrivent avec d’autres idées, envies… et c’est chouette ! Le seul truc qui manque encore à tout le monde, c’est du temps …