Edge datacenters, un levier pour l’innovation – 16 mars 2017

But de la journée

Ecoinfo a organisé le 16/03/2017 à Paris (Amphithéâtre du LPNHE, Campus de Jussieu) une journée intitulée “Edge datacenters, un levier pour l’innovation”.

Les Edge Datacenters sont des Datacenters de proximité, caractérisés par des tailles variables (de quelques m2 à quelques dizaines de m2), des services offerts de tous types et une exploitation agile.

Dans cette journée, les questions énergétiques ont occupé le devant de la scène.

La journée qui sera très interactive a eu pour but de :

  • Présenter des bonnes pratiques d’aménagement appliquées aux Edge Datacenters
  • Présenter des retours d’expérience originaux, en particulier … les vôtres !
  • Engager des sessions de travail en commun sur vos points d’intérêt
  • Vous proposer des solutions de monitoring innovantes et économiques

Date et lieu

16 Mars 2017 de 9h30 à 17h

Amphithéatre du LPNHE, Campus Universitaire de Jussieu, Paris.

Plan d’accès au site.

(cette journée n’a pas été retransmise en webcast)

 

Programme

9h30 – 09h50 : Introduction : F. Berthoud, Ecoinfo

9h50 – 10h20 : Infrastructures de calcul intensif, d’hébergement et traitement des grands volumes de données, la vision du CNRS : D. Veynante, CNRS

  • Résumé : Au-delà des grandes infrastructures internationales et nationales, le besoin croissant de centres régionaux et départementaux dédiés au calcul haute performance, au stockage et à l’exploitation de très grands volumes de données s’accompagne souvent d’une prolifération et d’une dissémination géographique des équipements qui induisent des coûts d’infrastructure, de fonctionnement et d’encadrement substantiels, généralement sous-estimés et mal maîtrisés. Rationaliser ces moyens dans un contexte budgétaire contraint impose à l’ensemble des acteurs de la recherche académique de mettre en place une stratégie coordonnée pour regrouper progressivement ces équipements dans un minimum de sites physiques optimisés et promouvoir leur mutualisation, tout en soutenant l’émergence d’équipes pluridisciplinaires au plus près des chercheurs.
  • Denis Veynante est directeur de recherche au laboratoire EM2C (CNRS – Ecole CentraleSupélec) où ses travaux portent sur la combustion turbulente et sa modélisation. Parallèlement, il a notamment été directeur adjoint scientifique à l’Institut des Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes (INSIS) du CNRS (2007 – 2012). Il préside le comité directeur de la Mission Calcul – Données (MiCaDo), créée en novembre 2015 et chargée de définir et mettre en œuvre une politique globale du CNRS dans le domaine.

10h20 – 10h50 : Quelques bonnes pratiques d’aménagement et de monitoring : R. David, Université de Strasbourg

  • Résumé : L’efficacité énergétique d’une salle machine dépend en grande partie de la manière dont la salle est aménagée. Avec des règles simples, il est possible d’adapter des salles existantes de manière rationnelle, afin d’augmenter efficacité énergétique et qualité de service. Je présenterai quelques moyens pour ceci, issus d’exemples tirés de datacentres en fonctionnement
  • Romaric David est Ingénieur de Recherche à l’Université de Strasbourg (Unistra). Responsable du Centre de calcul, il est par ailleurs impliqué dans le projet de Datacentre institutionnel de l’Unistra. Il participe également au GDS Ecoinfo, au marché informatique national Matinfo, et à l’animation de la communauté des centres de calcul. Il a co-organisé également plusieurs écoles technologiques et journées en lien avec les Datacentres, et coordonnée la rédaction d’un document de Campus Best Practices sur le sujet, avec Renater.

10h50 – 11h10 : Pause café

11h10 – 11h30 : Exemple d’aménagement éco-responsable de la salle informatique de l’IPSL F. Corsini, IPSL CNRS Université de Jussieu

  • Résumé : Dès 2003, L’IPSL a fusionné  les « micro-salles » qui hébergeaient les équipements informatiques de 3 laboratoires dans une « salle » mutualisé. Salle qui n’ a pas été construite dans une réflexion datacentre. Suite à des problèmes récurrents électriques et de refroidissement ainsi qu’à une ANF initiatique en 2010 « Eco-responsabilité  appliquée à l’informatique », la décision a été prise d’entamer un projet de ré-urbanisation. Nous avions un objectif double avec des contraintes techniques et financières sévères :
    • sécuriser l’infrastructure
    • limiter l’impact énergétique.

    Cette présentation est un exemple de mesures parfois très simples (« quick-wins ») que les exploitants de datacentre de petite taille peuvent appliquer  pour améliorer rapidement sécurité et impact énergétique de leurs salles.

  • Franck Corsini est ingénieur de recherche CNRS. Il est aujourd’hui responsable du pôle Infrastructures et Services Informatiques à l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL). Il gère un des deux datacentres qui composent le mésocentre de données ESPRI-IPSL sur le site de l’UPMC. Il a participé aux formations et activités du GDS Eco-Info ainsi qu’au Club des Responsables d’infrastructures (CRIP) sur les domaines liés aux  datacentres. Bon nombre des solutions qui seront présentées ont pour origine ces discussions et échanges.

11h30 – 12h15 : Lightning talks : C. Bonamy & D. Mallarino

  • Résumé : La parole est donnée aux participants, en insistant sur les astuces pour réduire les coûts d’exploitation (électricité, froid) de leurs DC.
  • Cyrille Bonamy est Ingénieur de Recherche au CNRS. Il exerçe au LEGI depuis 2013. Il est le référent du laboratoire LEGI pour tout ce qui concerne le développement, l’utilisation et l’optimisation de codes de calcul haute performance. Cyrille porte également un grand intérêt aux problématiques environnementales ; membre actif du GDS CNRS EcoInfo, il a par le passé insufflé une dynamique autour des aspects environnementaux à la DSI de l’Université Lille 1, et s’occupe au laboratoire LEGI des aspects urbanisation et plus généralement environnementaux de la salle machine du laboratoire.
  • Didier Mallarino est ingénieur de recherche au CNRS à l’observatoire des sciences de l’univers PYTHEAS (université de Toulon) et membre actif du GDS EcoInfo depuis plusieurs années.
  • Valérie Givaudan (LAL) et Pascale Hennion (LLR) : Plateforme d’Hébergement et de Traitement de Données “VirtualData”
  • Carmen Olmos-Araye : Un système de relevé de températures sur Raspberry Pi au Cerco (Centre de Recherche Cerveau et Cognition), à Toulouse
  • Cyrille Bonamy : La salle serveur du LEGI, CNRS, Université Grenoble Alpes
  • Loïc Chevallier: Retour d’expérience sur l’économie d’énergie d’un cluster HPC de labo, L2EP, Université de Lille 1

12h15 – 13h30 : Buffet

13h30 – 14h45 : Session de partage de “bonnes pratiques” entre participants Animation F. Berthoud, GRICAD CNRS Université Grenoble Alpes

  • Il s’agit au cours de cette session originale par sa forme de proposer collectivement des pistes de solution à une ou deux situations problématiques soulevées par les participants eux mêmes.

14h45 – 15h05 : L’infrastructure décentralisée Stimergy – capacité de stockage décentralisé et de (edge) computing C. Perron, PDG  de Stimergy

  • Résumé : Stimergy déploie aujourd’hui des dizaines de salles serveurs valorisant leur chaleur pour préchauffer l’eau des immeubles et des bassins de piscines. Ces salles serveurs distribuées interconnectées par un réseau très-haute-débit forment un datacentre hébergeant des données de manière sécurisée et des capacités de calcul à moindre coût énergétique, environnemental et financier.
  • Christophe Perron – PDG de Stimergy. Après une dizaine d’années passées à l’optimisation énergétique des microprocesseurs au sein de grands groupes et start-up, Christophe Perron, ingénieur CentraleSupélec, a décidé de réconcilier transition énergétique et numérique. Il fonde Stimergy en juin 2013. Après une lévée de fonds de 2M€ et le recrutement d’une dizaine d’experts fonctionnels.

15h05 – 15h25 : Pause café

15h25 – 15h45 : Le FreeCooling à l’IUEM J. Schaeffer, IUEM, CNRS, Université de Brest

  • Résumé : Dans le cadre de la construction d’un bâtiment supplémentaire à l’IUEM, le service informatique a eu l’opportunité de faire concevoir un datacentre. Nous avons pris le parti de nous appuyer sur les qualités météorologiques locales bien connues (Brest, bord de mer, et toutes ces choses) pour en limiter les impacts écologiques au moyen du FreeCooling. Ce projet revêt un caractère expérimental sur plusieurs aspects. Récit de 3 années de chantier et retour d’expérience après une année d’exploitation, avec un éclairage particulier sur le monitoring environnemental ad-hoc.
  • Jonathan Schaeffer, ingénieur de recherche au CNRS est responsable du service informatique mutualisé de l’Institut Universitaire Européen de la Mer, à Brest. Oui oui, à Brest ! Il est aussi le membre du GDS EcoInfo le plus à l’ouest. Jonathan aime bien transmettre son expérience et ses savoirs-faire et il est intarrissable sur les sujets qu’il affectionne particulièrement, notamment la gestion des configurations (évitez de mensionner puppet lorsqu’il est dans les parages), GNU emacs, le monitoring, le free-cooling et les beignets.

15h45 – 16h05 : Capteurs de température à bas-côut : H. Meurdesoif, ICARE, Université Lille 1

  • Résumé : Certaines personnes trouvaient qu’il faisait froid, d’autres bon, d’autres chaud et d’autres trop chaud dans les corridors (chaud et/ou froid) de la salle…
    De plus, certaines personnes percevaient aussi une différence de température dans différents points du même corridor…
    Voici comment mesurer réellement ce ressenti, les évolutions de la salle et leurs influence, le tout à un prix intéressant et pouvoir consulter le tout à distance.
  • Henri Meurdesoif a commencé sa carrière dans l’Education Nationale en 1999 comme aide éducateur spécialisé en informatique.
    En 2003 il a rejoint le Centre de Données et de Services (CDS) du pôle thématique ICARE (Interactions Cloud Aerosol Radiation watEr) en tant qu’Assistant Ingénieur contractuel et a été titularisé en 2009.
    Il est désormais responsable du bon fonctionnement du parc informatique, qui est constitué : d’un SAN de 3 Pétaoctet, de 112 serveurs, de 11 commutateurs FC, de 7 commutateurs réseau 40-10-1 Gbit/s, de 2 librairies de sauvegarde et leurs 2 800 cassettes en LTO.
  • Documentation associée.

16h05 – 16h25 : Appareils de mesure de grandeurs électriques : R. Medeiros, IDRIS CNRS

  • Résumé : L’électricité est essentielle pour le fonctionnement des datacenters. Sans elle, leur fonctionnement n’est tout simplement pas possible et son coût entre pour une partie non négligeable de leur budget de fonctionnement. Nous présenterons les sources de production, de transport et comment l’électricité est acheminée dans le datacenter pour alimenter l’informatique, et les équipements de l’infrastructure technique. Une bonne gestion de la consommation électrique peut se traduire par des économies substantielles. Pour les envisager il faut d’abord mesurer.
  • Rafael Medeiros travaille à l’IDRIS depuis sa création, en 1993. D’abord comme ingénieur système spécialisé dans le stockage, il cumule depuis plusieurs années, ses activées au sein de l’équipe système avec la coordination de la gestion des infrastructures techniques du centre de calcul, actuellement d’une capacité de 6 MVA. Il est membre du  GDS Ecoinfo.

16h25 – 16h45 : L’aventure Green Grid5000 : mesurer à grande échelle l’énergie d’un ensemble de Edge Datacenters : Laurent Lefèvre, Inria, ENS Lyon

  • Résumé : Grid5000 est une plate-forme expérimentale française reliant une dizaine de datacentres pour effectuer des recherches sur les systèmes distribués (P2P, grilles, Cloud, HPC, réseaux …).  Cette plate-forme est complètement reconfigurable par les utilisateurs, leur permettant ainsi de réaliser des expériences complexes.
    Depuis 2008, Grid5000 est instrumenté en termes de consommation énergétique avec le déploiement d’un vaste ensemble de capteurs électriques (wattmètres) qui permettent une mesure fine des ressources utilisées. Une surcouche logicielle commune (kwapi) avec API permet maintenant d’instrumenter une grande partie de Grid5000 en combinant des capteurs hétérogènes. Cette instrumentation à grande échelle fait de Grid5000 une plate-forme unique dans le monde. Cet exposé présentera l’aventure Green5000 en détaillant les choix réalisés et les challenges à venir.
  • Laurent Lefèvre est chargé de Recherches à Inria (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique) à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Son domaine  est centré sur la recherche de l’efficacité énergétique des grandes infrastructures numériques (Datacentres, Cloud et réseaux de l’Internet). Il est membre du Groupement de Service Ecoinfo qui s’intéresse à l’éco-responsabilité des technologies de l’information et de la communication. Responsable du site Lyonnais de la plate-forme Grid5000, il a initié l’initiative “Green5000” pour le déploiement et la mise à disposition de données énergétiques à grande échelle.

16h45 – 17h00 : Conclusion : Ecoinfo


Comité d’organisation Ecoinfo : Françoise Berthoud, Cyrille Bonamy, Romaric David, Laurent Lefèvre, Didier Mallarino, Rafael Medeiros, Jonathan Schaeffer
Posted in publications et conférences, Uncategorized Tagged with: ,