Ingénieur de recherche, Expert en calcul scientifique
LEGI – CNRS UMR 5519 – UGA
LEGI : http://www.legi.grenoble-inp.fr/web/spip.php?auteur223

Cyrille Bonamy est un Ingénieur de Recherche CNRS exerçant au LEGI depuis 2013. Il exerce la fonction d’Expert en calcul scientifique après une thèse en mécanique des fluides à l’institut PPRIME et un premier poste permanent d’Ingénieur de Recherche à l’Université Lille 1 en tant que responsable du pôle calcul de la DSI (Direction du Système d’Information).

Cyrille est le référent du laboratoire LEGI pour tout ce qui concerne le développement, l’utilisation et l’optimisation de codes de calcul haute performance (propriétaires, communautaires ou maison). Il incite et conseille les chercheurs, doctorants et stagiaires du laboratoire LEGI vis à vis des problèmes liés l’utilisation de moyens de calcul. Il oriente les utilisateurs en fonction des besoins rencontrés vers les solutions appropriées en termes d’infrastructure : moyens locaux (cluster laboratoire), régionaux (CIMENT/GRICAD), nationaux (GENCI), grilles de calcul (EGI, Grid5k), environnements bigdata (Storm).

Il participe également à la recherche faite au laboratoire LEGI (encadrement de trois thèses en 2019/2020, développement, diffusion et valorisation de codes, transfert de savoir via communications orales, vacations à Grenoble INP…). Sur ce sujet, on peut notamment mentionner son important travail autour de la boite à outil ouverte OpenFoam (membre du CA de Foam-U, animation du réseau régional, acteur important du solveur SedFoam, plusieurs publications scientifiques).
Enfin, il incite, forme, et sensibilise les doctorants, ingénieurs et chercheurs à l’usage de python pour tout ce qui concerne le traitement de données expérimentales et issues de calculs numériques.

Il porte également un grand intérêt aux problématiques environnementales. Il a par le passé insufflé une dynamique autour des aspects environnementaux à la DSI de l’Université Lille 1 (mise en place d’un couloir froid, incitation à la mutualisation et rationnalisation…).
Depuis 2013, il est un membre actif du comité de pilotage du GDS CNRS EcoInfo et il s’intéresse plus particulièrement à l’écoconception de service numérique (consommation des logiciels en phase d’usage, Analyse du Cycle de Vie d’un service numérique, Effets rebonds…).