Eco-Conception Matérielle et Logicielle

Avant de parler de l’éco-conception dans le domaine dans le domaine du numérique, prenons le temps de définir ce qu’est l’éco-conception.

Il existe effectivement de nombreuses définitions de l’éco-conception, mais on peut prendre comme exemple les deux définitions suivantes :
« L’éco-conception consiste à intégrer l’environnement dès la conception d’un produit ou service, et lors de toutes les étapes de son cycle de vie » (AFNOR, 2004)
« C’est une démarche préventive et innovante qui permet de réduire les impacts négatifs du produit, service ou bâtiment sur l’environnement sur l’ensemble de son cycle de vie (ACV), tout en conservant ses qualités d’usage. » (ADEME)

On comprend dans ces définitions la complexité de l’éco-conception et il apparaît difficile de pouvoir la “compartimenter”.
Malgré cet état de fait, il est encore usuel de parler dans le domaine des TIC d’éco-conception matérielle et d’éco-conception logicielle.

L’éco-conception matérielle dans le domaine des TIC revient à réduire l’impact négatif d’un produit physique, comme par exemple un smartphone ou encore une imprimante, en considérant tout le cycle de vie du produit et plusieurs catégories d’impacts : déplétion des métaux, pollution, émissions de Gaz à Effet de Serre par exemples. Ce sujet a été abordé pendant la conférence EcoInfo (Septembre 2016)  sur le thème “éco-conception matérielle” :
https://ecoinfo.cnrs.fr/les-confs-ecoinfo/#Conf_EcoInfo_8220Eco-conception_materielle8221_27_septembre_2016_Grenoble

Il a été montré que l’éco-conception matérielle peut permettre une réparation simplifiée des produits ainsi qu’un recyclage efficace des équipements numériques en fin de vie.

L’éco-conception logicielle vise à améliorer la conception des services logiciels en réduisant leur impact pendant la phase d’usage essentiellement. Ce sujet a  été abordé dans une conférence EcoInfo (Février 2017) sur le thème : “Impact des logiciels sur l’environnement, quid de l’éco-conception ?” .
https://ecoinfo.cnrs.fr/les-confs-ecoinfo/#Conf_EcoInfo_8220Impact_des_logiciels_sur_lenvironnement_quid_de_leco-conception_8221_3_fevrier_2017_Grenoble

Il a alors été clairement montré que même s’il est difficile de séparer la partie logicielle de la partie matérielle, l’éco-conception logicielle est un levier nécessaire pour réduire l’impact environnemental du numérique, nécessaire mais pas suffisant. Un état de l’art sur l’éco-conception logicielle a été mené par EcoInfo et sera prochainement disponible.

L’éco-conception d’un service numérique est une approche plus globale qui vise à optimiser non seulement le code, mais aussi l’architecture d’un service logiciel en prenant en compte dans le système considéré l’ensemble des phases du cycle de vie de chacun des équipements impliqués dans la mise en œuvre du service. Il s’agira alors d’évaluer les paramètres du code les plus optimaux pour minimiser les impacts de l’ensemble du système. A l’évidence, il pourrait y avoir plusieurs minimaux locaux, il s’agira alors de considérer d’autres paramètres comme le temps de développement du service ou sa maintenabilité dans la durée.