1. la piste logicielle

En informatique, rien n’est figé, tout évolue. Un ordinateur dont le système d’exploitation vient d’être installé est rapide, pour autant que les prérequis matériels aient été respectés. Quelques mois plus tard, après des dizaines de mises à jour, des installations et désinstallations de logiciels, il n’en est plus de même. Souvent, la sentence tombe : il faut changer d’ordinateur ! Pourtant, tout espoir n’est pas perdu de retrouver la vélocité des premiers jours.

Agir au niveau logiciel

Souvent, les constructeurs ont la fâcheuse habitude d’installer par défaut des suites logicielles aussi inutiles qu’encombrantes. Il nous arrive également d’en installer nous-mêmes pour des tests, pour une tâche ponctuelle. Toutes ces applications s’emplilent et on les oublie jusqu’au moment où le système est saturé. Au final, pour peu qu’une bonne part de ces applications se lancent automatiquement au démarrage de l’ordinateur, ce dernier devient très lent, surchargé. Quelques conseils pour redonner un peu d’air au système :

– désinstaller tous les programmes inutiles
– réduire au minimum les programmes lancés automatiquement
– attention aux toolbars qui ralentissent souvent le système, les supprimer
– supprimer les fichiers temporaires
– prendre la bonne habitude de séparer le système (système d’exploitation et programmes) des données, cela évite d’engorger le système qui a besoin de (trop) d’espace pour fonctionner correctement
– si le ralentissement est soudain, suite à une modification du système ou des programmes, revenir à un état antérieur en utilisant la restauration système
– nettoyer la base de registre (Windows)

Agir au niveau du système d’exploitation

Dans le cas où les pistes évoquées ci-dessus n’ont pas donné le résultat escompté, il faut peut-être envisager une méthode plus radicale : la réinstallation complète du système.

– réinstaller le système d’exploitation après formatage de la partition ou du disque système
– en profiter pour ne réinstaller que les services réellement nécessaires
– en profiter pour ne réinstaller que les logiciels réellement nécessaires
– éviter au maximum le démarrage automatique des applications