20. virtualisation des serveurs

Impacts positifs

La virtualisation des serveurs offre de nombreux avantages parmi lesquels on peut citer les éléments suivants :

– au niveau achats de matériel :

  • diminution significative du nombre de serveurs en offrant le même service
  • réduction des besoins en climatisation
  • diminution des besoins en alimentation secourue

– au niveau énergétique :

  • réduction de la consommation énergétique directe :

-** la consommation électrique d’un hôte et d’un serveur virtuel embarqué est très largement inférieure à la consommation de deux serveurs)
-** augmenter la charge d’un serveur permet de bénéficier de l’efficacité énergétique de l’alimentation

  • réduction de la consommation énergétique indirecte :

-** les besoins en climatisation sont réduits
-** les besoins en alimentation secourue sont réduits

– au niveau espace occupé :

  • désencombrement de la salle informatique

– au niveau administration

  • réduction de l’administration
  • offre une plus grande souplesse et tolérance aux pannes

– au niveau déchets :

  • rédution de la production de DEEE en fin de vie des matériels de la salle informatique (serveurs, climatisation, onduleurs)

Les serveurs déclassés au cours d’un projet de virtualisation peuvent faire l’objet d’un reclassement pour d’autres rôles (pièces d’expérimentation, stations de travail, …) et éviter ainsi de nouveaux achats.

Attention aux impacts négatifs

– Regrouper plusieurs serveurs (logiques) sur un serveur physique c’est :

  • augmenter le taux de charge moyen du ou des serveurs physiques (but recherché)
  • augmenter le dégagement de chaleur de ces serveurs (conséquence directe)
  • concentrer le dégagement de chaleur (création de points chauds) à l’échelle de la salle serveur => surveiller la température de ces serveurs et éventuellement améliorer leur refroidissement (par exemple en augmentant le flux sur ces serveurs)

Effet rebond : Les serveurs virtuels sont tellement plus faciles/simples à gérer qu’on peut vite crouler sous les serveurs virtuels et se retrouver avec de nombreux serveurs virtuels inutiles si on ne prend pas garde à établir des règles aussi strictes que pour l’installation d’un serveur physique.

Ressources

Quelques exemples d’infrastructures de virtualisation :

– Description de la virtualisation sous Linux
– Implémentation de la virtualisation sous Windows 2008 server avec Hyper-V
– Présentation de la virtualisation sous VMWare