Le Bilan Carbone des matériels informatiques

lundi 1er mars 2010 par Françoise Berthoud
Attention : cet article n'a pas été mis à jour récemment.
Il peut contenir des informations erronées aujourd'hui.

« Toute activité humaine, quelle qu’elle soit,
engendre directement ou indirectement des émissions de gaz
à effet de serre. De ce fait, toute entreprise, activité
administrative ou associative peut légitimement
s’intéresser aux émissions qu’elle génère.
Afin d’agir, il est nécessaire d’établir un bilan pour
connaître ses marges de manoeuvre. » est
l’introduction de la href="http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=96&m=3&catid=15730">méthode
bilan carbone ® sur le site de l’Ademe (Agence de
l’environnement et de la maitrise de l’énergie) :

Dans l’informatique comme dans les autres domaines, cette
méthode complète permet de mesurer l’équivalent
CO² qui s’exprime en t éq CO² (tonne équivalent
CO²).

Plusieurs établissements universitaires ont publié les
résultats du bilan carbone qu’ils ont réalisés :

La méthode de calcul, pour connaitre l’équivalent CO2 de
l’informatique, utilise

  • soit le guide des facteurs d’émission de l’Ademe (V5.0, la version 6 est disponible pour les personnes ayant suivi la formation dispensée par l’ademe),
  • soit les travaux d’Eric Williams (chercheur de l’Université des Nations Unies) publiés dans un rapport intitulé "Computers and the Environment ; understanding and managing their impacts", un article détaillant les consommations d’énergie fossile liées à la production des divers sous-ensembles intervenant dans un ordinateur personnel. L’année de référence est 2002 et il s’agit de calculs personnels de l’auteur de cette publication.

Les chiffres les plus utilisés de ce rapport sont repris sur href="http://www.alis44.info/spip.php?article8">ce site.
En résumé :

- En première approximation, et avec un facteur d’incertitude de
30%
également, un ordinateur de bureau à écran plat se
verra affecté d’un
facteur d’émission de 350 kg équivalent carbone.

- Si on se place dans l’hypothèse défavorable d’un
facteur d’émission énergétique de 0,980 kg de class="caps">CO2 par KWH d’électricité (charbon), on
obtient la valeur de 890 kg équivalent carbone.

- Les données récentes et non encore publiées de
Eric Williams donneraient des valeurs encore plus élevées.

Les sous-ensembles évoluant sans cesse et étant
différents pour chaque constructeur, il est très
difficile d’avoir des facteurs d’émission récents et
précis mais ces bilans carbone arrivent tous à la
même conclusion concernant l’informatique : il faut rallonger la
durée d’utilisation des matériels.

Les estimations en CO2 du poids de l’informatique dans les
études citées ci-dessus ne concernent que la phase de
production.
Il est possible de réaliser un bilan carbone ® pour la phase
d’utilisation du matériel et un pour la phase de recyclage.
Pour la phase d’utilisation, les paramètres pris en compte
concernent essentiellement la consommation électrique du
matériel considéré.
Pour la phase de recyclage, il est très difficile d’avoir des
chiffres. Sur ce href="http://www.ordinateur-occasion.com/ecodair-463.html">site, on
peut lire que « le bilan carbone de la destruction d’un
ordinateur est équivalent à 1800 km parcourus en
voiture. » mais nous ne savons pas comment l’auteur est
arrivé à cette conclusion.


Creative Commons License Plan du site | Suivre la vie du site | Contact | | SPIP
Mentions légales